Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:07

Un jour une personne est entrée dans la cuisine d’un de ses clients pour boire un café que l’on réchauffa dans le four à micro-ondes, il se sentit intérieurement stressé, avec la tête comme dans un étau. Comme il en fit part à ses hôtes, ceux-ci lui confièrent qu’ils avaient depuis des mois de plus en plus mal à la tête pendant leurs repas et qu’ils se demandaient bien à quoi l’attribuer.

Cette personne proposa de placer dans le four – bien sûr éteint – son téléphone portable et demanda qu’on l’appelle à partir du téléphone fixe. Sitôt dit sitôt fait, le portable sonna allègrement dans le four, ce qui n’aurait pas dû se faire puisqu’un four à micro-ondes doit être par principe une stricte cage de Faraday pour la sécurité même des utilisateurs. Ce four fuyait donc comme une passoire, cuisant à petit feu tout ceux qui s’en approchaient. À chacun de faire ce test simple.

Mais le mieux est quand même de jeter aux ordures cet engin de malheur (ou de l’offrir à quelqu’un que vous n’aimez pas). Rappelez-vous que la pièce maîtresse en est le klystron, issu des radars et qui est calé sur 2,4 gigahertz, la fréquence propre de la molécule d’eau, à savoir qu’un produit sec ne chauffe pas dans un micro-ondes. Le problème réside dans la violence du principe qui détruit tout ce qui a une vie (enzymes, vitamines, etc.) et qui, en plus de délivrer un aliment mort, génère des produits de transformation toxiques endommageant gravement à la longue les intestins.

Alors que la congélation n’est pas vraiment un problème majeur puisqu’elle existe dans la nature, le passage délicat réside dans la décongélation, qui doit être, comme dans la nature, très progressive. Mettre un produit congelé au four à micro-ondes entraîne une véritable déflagration cellulaire des aliments, réduisant ceux-ci en une bouillie chimique. Et tant pis pour les gens pressés cédant à la séduction de la facilité. Et tant pis pour les gamins, et surtout les bébés, plombés dès le départ avec un lait déjà détruit par la pasteurisation, et qui n’a plus rien du lait à la sortie de cette machine infernale.

Repost 0
Published by santenaturopathie - dans environnement
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 19:55

 

Dernière modification le 06-11-2008

En pleine polémique sur la nocivité du téléphone portable, une étude établit un lien avec un autre problème de santé publique, l'amalgame dentaire, et montre qu'associés, portable et amalgame au mercure forment un cocktail à haut risque.


Téléphone portable et libération de mercure

 L'utilisation d'un téléphone portable amplifie le phénomène de libération du mercure des amalgames dentaires, c'est ce que montre une étude iranienne menée à la Shiraz University of Medical Sciences*. Menée sur 14 étudiantes, l'étude a mis en évidence une augmentation significative de la concentration de mercure dans les urines après utilisation d'un téléphone mobile.

"Les radiations micro-ondes émises par le téléphone portable ont un impact significatif sur la libération de mercure" conclut l'étude.

Comme tout métal, ceux présents en bouche interfèrent avec les ondes électromagnétiques. Concernant l'amalgame, on ne s'en étonnera pas, sachant que les métaux composant le plombage sont les mêmes que ceux composant les téléphones portables, qu'on envisage d'ailleurs sérieusement de recycler en amalgames dentaires.


Multiples interférences avec les amalgames dentaires

Outre les ondes émises par les portables, l'étude  iranienne a montré qu'un examen d'imagerie par résonance magnétique (IRM) est également capable d'induire une libération accrue de mercure.

De nombreuses autres sources de champ magnétiques sont présentes dans notre environnement : téléphones portables, antennes relais de téléphonie mobile, Internet sans fil wi-fi, téléphones sans fil DECT, fours à micro-ondes, écrans d'ordinateurs et de télévision, radioréveils, ampoules basse consommation et sans doute d'autres.

Ces ondes électromagnétiques pourraient avoir également un impact en altérant l'amalgame dentaire et en accélérant la libération de mercure.

C'est d'autant plus préoccupant que la technologie évolue de plus en plus vers des dispositifs sans fil impliquant le recours aux ondes magnétiques, comme la technologie Powermat par exemple.  Il faut "une longueur d'ondes suffisamment puissante (...) mais pas trop forte sinon le risque pour la santé humaine est réel", cette réflexion du professeur Jean-Charles Jacquemin n'est certes pas de nature à nous rassurer sachant que les amalgames au mercure sont présents chez presque tous nos concitoyens.


Direct au cerveau

Amalgames au mercure et champs électromagnétiques forment une association à haut risque aux effets particulièrement nocifs. En effet, d'après Pierre Aubineau**, chercheur du CNRS, les champs électromagnétiques des portables rendent perméable la barrière hémato-encéphalique, qui protège normalement notre cerveau des toxiques circulant dans le sang. Or, il se trouve que le mercure libéré par ces mêmes champs électromagnétiques a une affinité spécifique pour le tissu nerveux où il se fixe de manière élective.

Ainsi, les ondes électromagnétiques sont doublement nocives :
• d'une part elles favorisent la libération du poison pour la cellule nerveuse qu'est le mercure,
• d'autre part elles lui ouvrent un accès royal, précisément là où son affinité le pousse à se fixer : le cerveau.

Aux nombreuses précautions recommandées pour minimiser l'impact nocif des portables, faut-il ajouter celle de faire déposer ses plombages ?

Repost 0
Published by santenaturopathie - dans environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de santenaturopathie
  • Le blog de santenaturopathie
  • : Améliorez votre santé par des méthodes douces et naturelles. Je suis intimement persuadée que cette approche globale de l'homme peut nous maintenir en bonne santé ou nous la faire retrouver. La naturopathie peut nous permettre d'être bien dans notre corps et dans notre tête, réduire le stress, prévenir la maladie.
  • Contact

Recherche

Archives