Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 17:06

L’hypertension artérielle. Sept millions de Français en souffrent. Pour vous réconcilier avec vos artères, piochez dans notre sélection phyto et adoptez une alimentation moins grasse, moins calorique, et surtout moins salée. Votre assiette idéale doit s’inspirer du régime méditerranéen.

L’hypertension artérielle est une des maladies les plus répandues dans le monde. Elle touche tout particulièrement les populations des pays industrialisés. En France elle frappe environ sept millions d’individus. Simple symptôme au début, elle devient une pathologie à part entière dès que les conséquences commencent à toucher les organes cibles que sont le cœur, le cerveau, le rein et les artères. Avec des conséquences parfois irréversibles. Le problème est que cette maladie reste longtemps muette. Lorsque la symptomatologie clinique apparaît, il est déjà trop tard. Mais l’hypertension artérielle n’est pas une fatalité. Une diététique appropriée et des traitements naturels peuvent réduire le risque de déclenchement et empêcher l’aggravation de la maladie.

 

Tous égaux devant l’hypertension ?

Pas vraiment. Plus on avance en âge, plus nos artères se rigidifient et plus on est exposé à cette pathologie. Cependant, l’hypertension artérielle peut toucher les enfants porteurs d’une hérédité cardiovasculaire, ou victimes d’un excès de poids, de stress ou d’émotivité. Les femmes à la suite d’une grossesse ou de l’utilisation prolongée d’une pilule contraceptive, et les personnes en surpoids. Surveillez donc votre indice de masse corporelle (IMC) qui correspond au rapport poids/taille². Idéalement, l’IMC doit être inférieur à 25 chez l’homme et à 24 chez la femme.

Une hypertension non traitée entraîne à plus ou moins long terme l’affaiblissement de la paroi des petites artères, avec à la clé des maux de tête, des vertiges, des troubles de la vision, des bourdonnements dans les oreilles, un essoufflement anormal, des palpitations. Et peut même entraîner des troubles graves comme un œdème du poumon, des chevilles, des jambes, des genoux, de l’athérosclérose qui peut aboutir à l’infarctus cardiaque ou se traduire par une altération de la fonction rénale. Les hypertendus encourent un risque accru de faire un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

Le sel, coupable et responsable

Si l’excès de sel à lui seul ne paraît pas être le facteur déclenchant de l’hypertension artérielle (lire notre dossier de couverture « Le sel, notre poison quotidien », Quelle Santé n° 56), toutes les études tendent à démontrer qu’il est responsable de son aggravation. Mais 80 % du sel ingéré ne proviendrait pas de notre salière mais essentiellement du chlorure de sodium ajouté aux aliments par les industriels de l’agroalimentaire pour en améliorer le goût ou des conservateurs à base de sodium – type sorbate de sodium (E 201), nitrite et nitrate de sodium (E 250) –, dont regorgent les plats tout prêts à consommer.

Il est donc fortement recommandé d’éviter systématiquement les aliments en conserve, les produits alimentaires prêts à l’emploi, les condiments, les marinades, les viandes fumées et séchées. Et de vous remettre aux fourneaux. Mais il ne s’agit pas de cuisiner n’importe quoi. Certains aliments feront grimper en flèche votre tension, tandis que d’autres la réguleront.
Une étude appelée Dash – pour Dietary approaches to stop hypertension – a démontré que le fait de manger plus de fruits, de légumes et de produits céréaliers à grains entiers, les noix, le poisson, la volaille et d’éviter parallèlement les produits laitiers et les viandes rouges est aussi efficace que le fait de prendre un médicament antihypertensif. Plusieurs autres études ont tenté de déterminer les composants alimentaires auxquels serait dû l’effet hypotenseur des régimes végétariens. Elles en ont déduit, preuves à l’appui, que l’absence de viande et de protéines de lait ainsi qu’un apport élevé en fibres alimentaires, acides gras poly-insaturés, protéines végétales, potassium, calcium et magnésium en seraient les principaux responsables.

 

Du potassium, du calcium et du magnésium

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) estime que, quel que soit l’âge, une consommation augmentée en potassium a un intérêt majeur dans la prévention de l’hypertension. Par ailleurs, l’étude Intersalt, portant sur 10 000 personnes dans 32 pays, indique qu’un apport de potassium provoque une baisse légère, mais durable de la tension. Le potassium se retrouve en fortes concentrations dans les légumes, les fruits, les noix et les céréales à grains entiers, la levure de bière sèche. Préférez les cuissons à la vapeur, en papillote, à l’étouffée et au four car le trempage excessif et la cuisson dans un grand volume d’eau font perdre aux légumes 40 % de leur potassium.

Pour ce qui est du calcium, sachez que les meilleures sources en sont le lait et les produits laitiers, mais aussi les noix, les graines, les haricots secs, le brocoli et le chou frisé. Quant au magnésium vous en trouverez dans le chocolat, la levure de bière, le germe de blé, l’avoine, les haricots rouges, les lentilles, les pois chiches, le tofu. Les bettes, les épinards, le persil, les bananes, les framboises, les fruits secs et les graines oléagineuses en regorgent aussi.

 

Des oméga 3 et des fibres

Chez les personnes hypertendues, un important apport d’oméga 3 montre des résultats bénéfiques. Attention cependant, il ne s’agit pas de se gaver de poisson gras, car étant donné la concentration en sel du poisson, ce serait réduire à néant les bienfaits d’un régime hyposodé.

 

La solution ?

Des compléments alimentaires à base d’huiles de poisson. Et des huiles de germe de blé, d’olive, de colza et de périlla. Aussi, sachez qu’une alimentation riche en fibres permet de réduire significativement la pression artérielle. Alors abusez des céréales complètes, des légumineuses et des graines oléagineuses.

Partager cet article

Repost 0
Published by santenaturopathie - dans pathologies
commenter cet article

commentaires

brigitte 19/11/2016 16:54

Merci de ces conseils qui permettent d'approfondir le "probleme" hypertensif! cela me permet d'en savoir un peu plus, sur le sujet,cela me fait penser a une vidéo d'une "medecin" urgentiste ,a écouter c'est tellement vrai!
http://sante-nature.kneo.me/c/f14nd/e965g1
Cest un complement à cet article!
Amicalement

santenaturopathie 19/11/2016 18:18

merci pour cette information brigitte

Présentation

  • : Le blog de santenaturopathie
  • Le blog de santenaturopathie
  • : Améliorez votre santé par des méthodes douces et naturelles. Je suis intimement persuadée que cette approche globale de l'homme peut nous maintenir en bonne santé ou nous la faire retrouver. La naturopathie peut nous permettre d'être bien dans notre corps et dans notre tête, réduire le stress, prévenir la maladie.
  • Contact

Recherche

Archives