Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 19:29

Maux de tête

La grande camomille, appelée encore partenelle (Tanacetum parthenium) est utilisée depuis quelques années seulement pour ses vertus antimigraineuses. Elle a déjà fait l’objet d’un article dans la rubrique « Plantes et recherche » du n° 24. Rappelons simplement que cette plante s’utilise sous forme de gélules, quotidiennement, à titre préventif, mais que ses effets peuvent se faire sentir dès le premier jour de la cure. Elle agit sur la fonction hépatique et favorise un effet décontractant et antispasmodique du système circulatoire cérébral. Ses principes actifs agissent aussi en inhibant l’agrégation plaquettaire.

Dans le même registre, la migraine cède devant une application de menthe (Mentha sp.) sous forme d’essence à toute petite dose sur les tempes.

Les névralgies de la tête sont souvent d’origine articulaire (vertèbres, mâchoires…). Si le thérapeute manuel (ostéopathe, chiropracteur, étiopathe, vertèbrologue…) est d’un grand secours dans ce cas-là, le millepertuis (Hypericum perforatum), sous forme d’infusion, sera aussi d’une grande utilité. Ne pas hésiter dans ce cas à boire 3 tasses par jour, à raison d’une cuiller à café de plante laissée infusée 10 minutes environ.

 

Douleurs dentaires

Certains thérapeutes conseillent l’infusion de millepertuis aussi dans les névralgies dentaires. Mais il y a parfois des douleurs de dents dues à des caries ou des agents agressifs comme des bactéries. Si le girofle (Eugenia caryophylla) est connu pour soneffet analgésique, mieux vaut avoir dans sa trousse d’urgence de l’huile essentielle de laurier noble (Laurus nobilis) dont les propriétés antalgiques face à une rage de dents seront plus marquées. Le laurier noble s’utilisera aussi avec profit devant des douleurs buccales dues à des infections, des mycoses (dont le fameux muguet). Face à une muqueuse sensible, on associera à l’huile essentielle de laurier une huile végétale alimentaire, par exemple l’olive.

Les dentistes aromathérapeutes, friands des pouvoirs antalgiques et antiseptiques du laurier noble utilisent aussi la menthe poivrée en complément du laurier.

 

Aromathérapie


Deux huiles essentielles pour ne plus souffrir

Genièvre

Pendant tout le Moyen Âge, le genévrier (Juniperus communis) était une panacée pour les maux de tête, les maladies rénales et urinaires. Les fruits furent utilisés contre les rhumatismes en infusion en Alsace et dans les Vosges.
Ces baies renferment 0,5 à 2 % d’une huile essentielle riche en mono­terpènes qui lui confère ses propriétés anti-rhumatismales (elle favorise l’excrétion des toxines rénales et de l’acide urique), antalgiques (elle calme la douleur), anti-inflammatoires, et diurétiques.
Mode d’emploi : l’huile essentielle sera diluée à 3 ou 5 % dans une huile végétale de qualité pour pratiquer des frictions locales 2 à 3 fois par jour.

 

Gaulthérie

Cette huile essentielle provient de la distillation des feuilles d’une Éricacée (famille de la myrtille, de l’airelle, de l’arbousier) appelée Gaultheria procumbens. La gaulthérie couchée, aussi appelée thé des bois au Québec, est un petit arbuste de moins de 15 centimètres, qui croît dans les forêts d’Amérique du Nord, du Canada et de Chine. Ses feuilles, séchées et infusées, ou mâchées, servaient aux autochtones à faire baisser la fièvre et calmer les douleurs articulaires. L’huile essentielle issue de ses feuilles contient jusqu’à 99 % de salicylate de méthyle, le principal constituant de la reine-des-prés d’Europe ! Son odeur est d’ailleurs caractéristique. Ses indications antalgiques sont innombrables : rhumatismes musculaires, goutte, arthrite inflammatoire, polyarthrite, arthrose vertébrale, épicondylites ; inflammations douloureuses : tendinites, muscles fatigués et douloureux, crampes…
Mode d’emploi : en massage, diluée à 20 % dans une huile végétale.

 

Le pavot, un antidouleur stupéfiant

Le pavot est à l’origine de nombreux remèdes à base de morphine, le principe actif de l’opium, latex obtenu par incision des capsules du pavot somnifère. La morphine est soit absorbée en comprimés dosés, soit utilisée comme matière première pour l’obtention de nouveaux médicaments par hémisynthèse : cette modification chimique de la morphine permet d’atteindre au choix un effet puissant de courte durée, une prolongation de l’effet sur 24 heures ou une augmentation de son effet antidouleur et une diminution de son effet stupéfiant.

 

À essayer aussi…

Parce que la perception de la douleur est très subjective, parce qu’elle interroge notre vie et donc son sens, on pourra faire appel à d’autres approches originales pour la calmer. De nombreux contemporains se tournent vers les fleurs de Bach, la relaxation, la sophrologie, l’hypnose, les remèdes homéopathiques. Cet accompagnement est d’une grande aide, il conforte le traitement proprement dit de la douleur par les plantes antalgiques.

 

Douleurs articulaires

Si vous recherchez une plante aux vertus antalgiques articulaires, vous serez tenté de prendre quelques gélules de la célèbre griffe du diable (Harpagophytum procumbens). Sans effet secondaire, ni sur la muqueuse de l’estomac, ni sur un quelconque autre endroit du corps, cette plante a connu en trente ans un succès croissant. Est-ce parce qu’elle se pose en concurrente face aux anti-inflammatoires allopathiques qu’elle est sur la liste des plantes susceptibles d’une interdiction de vente en France ?

Trois plantes qui calment les douleurs articulaires. Les feuilles du cassis (Ribes nigrum) et la sommité de la reine-des-prés (Spirea ulmaria)  pour calmer les douleurs rhumatismalesLa prêle (Equisetum arvensis) souvent conseillée aussi, agira sur la gestion des oligo-éléments et favorisera une reminéralisation des tissus articulaires, cet effet s’accompagnant d’une baisse des douleurs articulaires. Avec le même principe d’action, la sève de bambou est surtout à conseiller chez une personne souffrant de douleurs dorsales. Ces deux plantes sont riches en silice

Partager cet article

Repost 0
Published by santenaturopathie - dans pathologies
commenter cet article

commentaires

Marie 25/02/2015 12:20

Merci pour tes conseils, il est vrai que les remèdes comme les huiles essentielles sont très efficaces pour certains maux :)

Présentation

  • : Le blog de santenaturopathie
  • Le blog de santenaturopathie
  • : Améliorez votre santé par des méthodes douces et naturelles. Je suis intimement persuadée que cette approche globale de l'homme peut nous maintenir en bonne santé ou nous la faire retrouver. La naturopathie peut nous permettre d'être bien dans notre corps et dans notre tête, réduire le stress, prévenir la maladie.
  • Contact

Recherche

Archives